Le bol en découpe et la finalité.

« Tournage du bol »

Tournassage du bol à la texture du cuir, après un temps de séchage impératif, pour équilibrer la forme.

Engobage du bol, c’est une étape importante, elle permettra de rendre les couleurs vivifiante, et d’imperméabiliser celui ci une fois l’émail appliqué.

Une fois l’engobe relativement sec, laissons la place à la décoration, elle précède la cuisson du biscuit.

Une fois l’émail posé et les cuissons réalisaient, le bol passe au magasin, après vérification, de défauts majeurs.

La multitude des paramètres mis en jeu permet d’obtenir des résultats variant à l’infini, ce qui confère à la pièce entièrement réalisée manuellement, la qualité d’objet unique !

Merci

Un échantillon de mes œuvres.

La magie des couleurs suite à la mise en forme des pièces et de toutes les étapes de chaque pièces pour obtenir un résultat satisfaisant du créateur.

Je Remercie toutes personnes physique ou moral qui ont participaient de près ou de loin à mon activité. Elles se reconnaitront « La Main d’Argile. » (2006 – 2016)

Démonstrations vidéos et Musique : Le coquetier.

Le tournage d’une poterie consiste à centrer une balle de matière argileuse, en exerçant une force avec chaque mains précisément de manière à comprimer l’argile et la rendre homogène pour réaliser un dôme. L’harmonies des deux main qui travaillent ensemble est primordiale pour la réalisation d’une pièce.

À ses débuts le suivi régulier sur le tour du potier permet de mieux appréhender les gestes et ainsi de les apprivoiser beaucoup plus facilement. Il en existe une multitude. J’aurais tendance à dire : « Les bons gestes sont ceux que l’on fait avec la technique, le plus naturellement, avec lesquels on obtient un résultat convenable et surtout qui nous satisfait tout en étant digne de soi. Libérer son sens artistique à travers ses main et l’argile, tout en prenant conscience de donner sens à un objet à l’aide de ses mimines. » Il faut s’encourager les uns, les autres pour permettre à l’Artisanat de se développer jour après jour. L’Artisanat et une force à toutes épreuves. La réussite à toutes épreuves. L’envie de créer et y arriver. « L’Art Libère, L’Image s’en suis et la Création Surgit. »Piano piano piano.

Réaliser un objet avec ses propres gestes sous les conseils et la vigilance du formateur.

Musique, Jack Johnson : The Cove

Préambule, Mon Histoire !

Mon Histoire

Aujourd’hui mon entreprise a 10 ans d’existence. Je produisai seul ma ligne de pièces utilitaires et décoratives tout en couleurs. En parallèle je proposai des stages de tournage pour tous les niveaux. De la découverte au perfectionnement.

Voilà mon parcours :

Tout a commencé en février 2000 pendant l’année de mes 16 ans, par des petites périodes de stages par convention pendant les vacances scolaire à la poterie du Mont Rachas à Poêt-Laval (26). En septembre le patron propose de m’embaucher. Je suis entré en apprentissage en alternance pour faire un CAP tournage que j’ai obtenu. Les deux années suivantes j’ai suivi un CAP de décoration tout en me perfectionnant au tour de potier dans cette même poterie. A la fin de mon apprentissage j’ai quitté le Mont Rachas pour aller travailler à la poterie T comme terre à Dieulefit (26). Ensuite j’ai fais un stage SEMA de 6 mois (société d’encouragement aux métiers d’art) à la poterie La fabrique à Cliousclat (26).

De fin 2005 à fin 2006, création de l’atelier qui était à peine inexistant, achat du four, des tours, et divers matériaux nécessaires à mon activité. L’aventure ne fait que commencer… Je me tâte pour découvrir la porcelaine un beau jour, qui est un monde que je ne connais pas dans sa profondeur.

À l’heure actuelle, pour des raisons personnelles, j’ai du fermer mon entreprise. Advienne que pourra… « Peace & love »

 

Guillaume alias « La Main d’Argile »